"Son bateau coule, Macron prend l'avion" : Mélenchon attaque le président sur sa visite en Europe de l'Est

Jean-Luc Mélenchon s'est montré très offensif à quelques jours du deuxième tour des élections législatives.

Jean-Luc Mélenchon contre-attaque. Après le discours d'Emmanuel Macron à l'aéroport de Paris-Orly avant son départ en Roumanie, le chef de file de la Nupes s'est exprimé dans un meeting à Toulouse ce mardi. Il a notamment critiqué le timing de cette visite en Europe de l'Est.

"Son bateau coule, Macron prend l'avion", a-t-il asséné.

Il ajoute par ailleurs que, selon lui, l'organisation de ce voyage pendant l'entre-deux-tours montre qu'Emmanuel Macron considérerait les élections législatives comme "une formalité administrative".

Il a également critiqué la forme de ce discours dans un aéroport, qui rappelle certaines prises de parole de Donald Trump lorsqu'il était au pouvoir. "Je veux juste espérer que le président français n'aille pas prendre toutes les mauvaises habitudes de M. Trump, notamment en cas de défaite électorale", raille Jean-Luc Mélenchon.

Une institution indépendante pour les élections?

Outre les attaques contre Emmanuel Macron, l'ancien candidat à la présidentielle a de nouveau critiqué le ministère de l'Intérieur pour l'organisation des élections, en parlant notamment de "bidouillage des résultats par M. Darmanin". En cause, la contestation par la Nupes des chiffres du ministère de l'Intérieur de voix attribuées à la coalition de gauche, une polémique qui avait enflé au lendemain de l'annonce des scores.

Le camp de Jean-Luc Mélenchon aurait souhaité que les voix récoltées par des candidats divers gauche, soutenus par la Nupes notamment en Corse ou dans les outre-mers, soient comptabilisées dans les résultats nationaux.

"C’est la direction de campagne de Nupes qui, par un mail adressé au ministère de l’Intérieur le 8 juin 2022, a listé l’ensemble des candidats à qui il conviendra d’attribuer la nuance Nupes. Dans cette liste pourtant très complète ne figurait aucun candidat ultramarin", a répondu le ministère de l'Intérieur, assurant que ces représentants d'outre-mer ne paraissent pas non plus sur le site de l'alliance.

Pour éviter d'autres polémiques de ce genre dans le futur, Jean-Luc Mélenchon a proposé ce mardi la création d'une institution indépendante pour organiser les scrutins. "La démocratie républicaine est notre bien le plus précieux. (...) On ne joue pas avec ces instruments, on ne plaisante pas avec la manière de faire de présenter les résultats", a-t-il déclaré.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Jean-Luc Mélenchon : "Hier, c'était la journée bidouillage des résultats par Monsieur Darmanin"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles