Bataille de pétitions entre Hapsatou Sy et Eric Zemmour sur fond de liberté d'expression

Geoffroy Clavel
Bataille de pétitions entre Hapsatou Sy et Eric Zemmour sur fond de liberté d'expression

POLITIQUE - Le bras de fer médiatique opposant la chroniqueuse Hapsatou Sy au polémiste controversé Eric Zemmour tourne au concours de paraphes. "Blessée" par l'essayiste préféré de l'extrême droite, qui avait affirmé sur C8 que son prénom était "une insulte à la France", Hapsatou Sy avait exigé des excuses et lancé jeudi une pétition visant à "interdire de médias les personnes portant des messages d'incitation à la haine".

Aux alentours de midi ce samedi 22 septembre, cet appel avait déjà recueilli plus de 176.000 signatures sur le site Change.org. Une manière pour "tous les français souhaitant exprimer leur indignation de faire entendre leur voix", y affirme la cheffe d'entreprise qui invite "les médias à prendre leurs responsabilités concernant l'invitation d'Eric Zemmour portant des messages d'incitation à la haine".


De leur côté, des soutiens d'Eric Zemmour ont initié leur propre pétition. Lancée il y a deux jours par un certain Célestin Rissou, celle-ci peine encore à trouver son public avec moins de 2800 signataires recensés à midi ce samedi.

Liberté(s) d'expression

En toile de fond de cet affrontement politico-médiatique s'opposent des conceptions opposées de la liberté d'expression. Intitulé "pour que Éric Zemmour puisse continuer à s'exprimer librement", l'appel de ses soutiens estime que "chacun devrait avoir le droit de s'exprimer librement en France."

"Nous comprenons que ces propos puissent choquer mais nous trouvons encore plus grave de vouloir bannir quelqu'un de tous médias pour cette raison", affirment les initiateurs de cette pétition.

"Je ne peux absolument pas tolérer que la libre expression d'une opinion soit une excuse pour se...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post