Bataille Lagardère contre Vivendi et Amber Capital : et à la fin, c'est Bernard Arnault qui gagne

·2 min de lecture

Vincent Bolloré et le fonds Amber savaient à quoi s’en tenir. En devenant actionnaires de Lagardère, ils ne pouvaient pas ignorer que cela ne leur permettait pas d’en prendre le contrôle ! C’est très exactement ce que leur rappellent les juges de la Cour d’appel qui ont débouté ce jeudi 17 décembre Vivendi et Amber Capital de leurs actions. Les deux alliés cherchaient à obtenir la convocation d’une Assemblée générale extraordinaire pour modifier le conseil de surveillance de Lagardère. Ils ne l’auront pas. « Il sera relevé que la société Lagardère est une société en commandite par actions et que les actionnaires commanditaires disposent dans une telle structure de pouvoirs très réduits par rapport aux actionnaires commandités », écrivent les juges en page 12 du jugement. Vivendi et Amber ont beau détenir respectivement 26,7% et 19, 51% des actions de Lagardère SA (LSA), leurs pouvoirs sur la société sont « très réduits », disent les juges qui renvoient le propriétaire de Vivendi et l’un des fonds actifs les plus importants d’Europe à leurs cahiers d’écoliers. Gros actionnaires d'une société en commenite, gros consAvec seulement 7,75% pour Financiere Agache, propriété de Bernard Arnault, et 7,26% des actions LSA pour Arnaud Lagardère, l’homme le plus riche de France est donc conforté. Il pourra continuer à gérer le groupe au travers de LCM, la société en commandite qui exerce le pouvoir effectif sur le groupe. C’est le patron de LVMH et lui seul qui détient, en effet, le...Lire la suite sur MarianneCette bataille judiciaire derrière La Bergère rentrant des moutons de PissarroLes batailles perdues de Jean-Michel BlanquerBataille pour Suez : Ismaël Emelien, l’ex-conseiller spécial d'Emmanuel Macron, bosse pour Veolia"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République