La bataille familiale autour d’un héritage agricole au cœur de "L'homme-frère", le nouveau roman de Gisèle Bienne

Installée à Reims, la romancière et essayiste Gisèle Bienne est née et a grandi dans l’Aube, dans une famille d’agriculteurs. Une famille qu'on retrouve au cœur de plusieurs de ses romans. En 2019 dans La Malchimie, elle abordait l’histoire de son frère et des ravages des pesticides sur la santé des agriculteurs. Cette fois, dans L’homme-frère, elle se penche sur le délicat sujet de l’héritage et notamment la question du salaire différé autour duquel se déchirent de nombreuses familles d'agriculteurs.Déchirements autour d'un testament Dans ce livre, Gisèle Bienne plonge le lecteur dans les paysages de cette plaine de la Champagne crayeuse d’où est originaire sa famille : "Quand vous êtes dedans, vraiment dedans, que c'est l'été (…) vous étiez happés par la plaine, ça a vraiment une attraction. Il faut être dans la plaine, il faut s'arrêter dedans, et regarder, séjourner pour comprendre que c'est fort. Si je n'étais pas née dans la plaine, je ne pourrais pas en parler comme ça". Une plongée dans ces paysages, cette atmosphère, mais aussi dans ces tensions qui surgissent au moment de la disparition du père autour de l’héritage et de l’iniquité ressentie par certains frères et sœurs. Ici, ils sont sept, convoqués chez le notaire après la mort du patriarche pour découvrir son testament. Dans ses dernières volontés, leur père demande à l’ainé, à qui il a cédé l’exploitation quelques années auparavant pour une somme modique, de renoncer au salaire différé. Un système qui permet aux enfants qui ont travaillé sur l'exploitation avec leurs parents sans être payés, de récupérer ce salaire au moment de l’héritage. Mais l’ainé donc refuse, et c'est le début d’une longue série de procès qui vont se succéder durant quinze ans. Gisèle Bienne, qui fut d’abord peintre et enseignante, a publié plus d’une trentaine d’ouvrages, romans, récits, essais et livres jeunesse. Elle anime également des ateliers d’écriture où elle guide et conseille les apprentis auteurs. Elle a été élevée en 2016 au grade de chevalier de l’ordre national du Mérite."L’homme-frère" de Gisèle Bienne - Actes Sud, collection Un endroit où aller (240 p – 20€)