La bataille des câbles sous-marins ne fait que commencer

“Courrier international”

S’inscrire à la newsletter Lettre de l’éduc

Pour vous accompagner tout au long de l’année dans votre progression en HGGSP, nous vous proposons chaque semaine de décrypter un article d’actualité publié par Courrier international, en lien avec les programmes de première et de terminale, et nous vous donnons des conseils de lecture qui permettent d’aborder le sujet sous un autre angle. Une façon d’actualiser les thèmes vus en classe.

L’article de la semaine

Pourquoi cet article ?

L’hebdomadaire britannique The Economist fait le point sur la guerre sous-marine qui se joue autour des câbles et des gazoducs qui traversent les océans. Nous avions déjà évoqué le sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2 dans La Lettre de l’éduc du 12 octobre. Cet article va vous permettre d’approfondir cette question, et peut-être de construire un sujet de grand oral qui peut concerner les thèmes I, II et même VI en terminale. Ce sujet pourrait s’intituler : “La bataille des tubes sous-marins, une nouvelle forme de conflictualité”.

S’il ne fallait retenir qu’une citation

“TeleGeography, un cabinet d’analyse de données, chiffre à plus de 530 le nombre de
câbles télécoms sous-marins opérationnels ou en projet dans le monde. S’étirant sur plus de
1,3 million de kilomètres, ils assurent 95 % du trafic Internet mondial.”

L’écrasante majorité du trafic de données passe par les câbles sous-marins. Comme les gazoducs, ces tubes sont susceptibles d’être ciblés et attaqués en cas de guerre. Il est très difficile de surveiller ces réseaux, souvent posés à de fortes profondeurs, comme l’explique l’article de The Economist. Certains États sont suspectés d’avoir attaqué des gazoducs (la Russie) ou d’avoir pratiqué de l’espionnage via le réseau de télécommunications sous-marin (la Chine).

Les grandes puissances occidentales se sont saisies de la question. Pour l’instant, leur stratégie est la diversification de leur approvisionnement énergétique pour ne pas dépendre que d’un seul tube. Désormais, des solutions de surveillance des câbles sous-marins sont proposées par plusieurs sociétés. La maîtrise des pipelines et des câbles sous-marins est devenue un des enjeux des nouvelles guerres hybrides.

[...] Lire la suite sur Courrier international