Le bassin méditerranéen sous l'œil des satellites Cosmo-SkyMed

·2 min de lecture

Cette nuit, un lanceur Falcon 9 de SpaceX va lancer un satellite de la constellation d’observation de la Terre Cosmo-SkyMed. Cette constellation a pour particularité d’être dual. C’est-à-dire qu’elle est autant destinée à des utilisations militaires que civils et scientifiques. C’est un choix voulu par le ministère italien de la Défense et l’Agence spatiale italienne (ASI) qui l'utilisent pour surveiller l’environnement, le territoire, la sécurité et les situations d’urgence.

Le satellite qui sera lancé ce vendredi soir, à 23 h 11 (GMT), est le deuxième de la constellation Cosmo-SkyMed de seconde génération. Depuis sa position, à 619 kilomètres de la Terre, il assurera la continuité des services d'observation radar fournis par les quatre satellites de la première génération Cosmo-SkyMed (CSK), opérationnels en orbite depuis 2007 et 2010. Un premier satellite de la seconde génération avait été lancé en décembre 2019 à bord d’un lanceur Soyouz depuis le Centre spatial guyanais.

Tous les satellites de cette constellation, que ce soient ceux de la première ou seconde génération ont été construits par Thales Alenia Space. Ils emportent un radar aisément reconnaissable : c’est le grand rectangle de 7,5 m2 qui fait face en permanence à la Terre.

Cosmos-SkyMed de deuxième génération pour des essais d’émission et réception de son radar. © Thales Alenia Space
Cosmos-SkyMed de deuxième génération pour des essais d’émission et réception de son radar. © Thales Alenia Space

Des performances remarquables

Le principal intérêt de ce radar, c’est qu’il peut se focaliser sur une zone de quelques kilomètres carrés avec une résolution métrique (mode spotlight), observer une bande de terrain continue (mode stripmap) ou observer une fauchée de 200 kilomètres de part et d’autre de la ligne nadir (mode scanSAR). Les temps de latence sont extrêmement courts, c’est-à-dire qu’il s’écoule très peu de temps entre l’envoi de l’ordre de configuration de la constellation et la réception des images souhaitées de la zone d’intérêt. Enfin, et cela est propre à tous les satellites radar, Cosmo-SkyMed assure une...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles