Basket : Draymond Green, l’agitateur de la NBA

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Reuters
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Draymond Green a toujours un truc à dire, ou plutôt à vociférer. Sur les réseaux sociaux comme sur un parquet, ses phrases s’entendent comme une exclamation. « Il parle à tout ce qui bouge, arbitres, adversaires, partenaires, spectateurs, appuie Ian Mahinmi, qui l’a longtemps pratiqué dans les raquettes NBA. C’est diversement apprécié mais ça ne l’empêche pas de bénéficier, en tant que joueur, d’un immense respect dans la ligue. » C’est ainsi que doit être envisagée l’hostilité des salles adverses à la moindre de ses gesticulations.

Lire aussi - Avec le duo Embiid-Harden, les Sixers de Philadelphie rêvent d’un titre en NBA

Lors des manches 3 et 4 de cette finale si compliquée pour Golden State (2-2), les fans de Boston l’ont couvert d’invectives. « J’adore les sifflets », se plaît-il à rétorquer. Lors du match 2, il avait polarisé l’attention, le débat tournant autour de sa non-exclusion après un accrochage avec Jaylen Brown, l’autre star des Celtics avec Jayson Tatum.

"

Quand son équipe est en difficulté, c’est lui qui donne le ton. À sa façon

"

« Certains chez nous ont joué avec lui pour Team USA aux JO, ils le connaissent bien, cadrait dans la foulée Ime Udoka, coach des C’s. Quand son équipe est en difficulté, c’est lui qui donne le ton. À sa façon. » En général de défense, grande bouche, gros cœur. Avec sa taille standard (1,98 mètre), ses jambes vives, ses épaules mastoc et surtout ses mains baladeuses, Green peut défendre sur tous les postes. Tout en faisant valoir un s...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles