Basket - Bleus - Guerschon Yabusele attendu avec les Bleus pour les qualifications à l'Euro

L'Equipe.fr
1 / 2

Basket - Bleus - Guerschon Yabusele attendu avec les Bleus pour les qualifications à l'Euro

L'ancien intérieur de Boston Guerschon Yabusele, qui joue cette saison à Nankin (Chine), fera partie de la liste de l'Équipe de France pour la première fenêtre de qualifications à l'Euro 2021, qui comprendra deux matches fin février. Ce sera l'un des invités surprises de la liste (douze joueurs + deux partenaires d'entraînement) qui sera livrée ce vendredi par le sélectionneur de l'équipe de France Vincent Collet et son staff. Selon nos informations, l'intérieur Guerschon Yabusele (1,98 m, 24 ans) fera partie des quatorze sélectionnés pour la première des trois fenêtres de qualification à l'Euro 2021 (en Allemagne, Italie, Géorgie et République tchèque). Une fenêtre qui comprendra deux matches, un déplacement en Allemagne, à Vechta, le vendredi 21 février, et la réception du Monténégro au Vendéspace de la Roche-sur-Yon le 24. L'Allemagne étant qualifiée d'office en tant que co-organisatrice, deux sésames seront disponibles pour les trois équipes restantes du groupe G : France, Monténégro, Grande-Bretagne. Après deux saisons frustrantes à Boston (5 minutes, 2,3 points de moyenne la saison passée en 41 matches), Yabusele, 0 sélection, s'est relancé à Nankin, en Chine, où il a retrouvé temps de jeu et plaisir (18,1 points, 33,3% à 3 points, 6,9 rebonds en 27 minutes). Il fera l'aller-retour pour les deux matches des Bleus. Autre nouvelle tête attendue, sans doute comme « partenaire d'entraînement », celle du meneur Abdoulaye Ndoye, qui à vingt-et-un ans se révèle à Cholet (11,4 points, 3,8 passes). Deuxième évaluation française de Jeep Élite (15,5), il est seulement devancé par l'intérieur Yannis Morin (16,9), qui pourrait aussi faire son apparition dans un Team France Basket remis à jour. L'arrière Isaïa Cordinier (Nanterre), le meneur David Michineau (Boulogne-Levallois), et l'intérieur Damien Inglis (Strasbourg) semblent aussi de solides candidats pour intégrer ce pool de joueurs dans lequel le staff des Bleus peut puiser pour constituer ses sélections. Parmi les valeurs sûres, qui avaient participé de 2017 à 2019 à qualifier les Bleus à la Coupe du monde en Chine - ou participé au Mondial tout court -, dont les Français sont revenus bronzés en septembre dernier, on retrouvera sans doute Paul Lacombe, les deux Axel, Toupane et Julien, peut-être Amath Mbaye, surprise du Mondial, qui s'illustre à Izmir (10,9 points). Les retours d'Axel Bouteille (18,2 points à Bilbao) et de Moustapha Fall (11,9 points à Ankara) semblent incontournables. Yakuba Ouattara (Monaco), Alexandre Chassang (Dijon) et Mouhammadou Jaiteh (Saratov), ont aussi une carte à jouer. Aucun joueur de l'Asvel, ni aucun Français d'Euroligue, ne devraient faire partie de cette liste. Alors qu'il avait été évoqué que Villeurbanne libère quelques joueurs, les soucis du club français engagé en Euroligue (Edwin Jackson et Charles Kahudi blessés, Antoine Diot en difficulté, les autres rincés par le rythme infernal auquel ils sont soumis) ainsi que les deux journées qui encadrent la trêve internationale - l'Asvel sera sur le parquet d'Olympiakos le 20 février, à Moscou contre le Khimki le 28 - rendent cette hypothèse fort improbable.