Basket - ALL - Coronavirus - Bracelets de localisation pour les joueurs du tournoi final en Allemagne

L'Equipe.fr

Les joueurs de première division allemande de basket, réunis à Munich pour finir le Championnat dans un tournoi à huis clos, seront « fortement incités » à porter des bracelets de localisation, dans le cadre du protocole sanitaire de protection contre le coronavirus. « Dans le cas où nous aurions un joueur ou un membre de l'encadrement testé positif, nous pourrons utiliser ces données pour savoir avec quelles personnes il a été en contact lors des 48 heures précédentes », a expliqué samedi au média MagentaSport le Dr Florian Kainzinger, responsable des mesures sanitaires de ce tournoi. « Nous avons mis en place cette technologie comme back-up pour le pire des cas », a précisé M. Kainzinger. L'utilisation du bracelet se fait cependant sur la base du volontariat, et la puce électronique est affectée d'un pseudonyme, de sorte que seuls les médecins responsables des équipes puissent identifier un joueur. Le patron de la section basket du Bayern Munich, Marko Pasic, a confirmé à ESPN que les joueurs seraient « fortement incités » à porter le bracelet, mais pas obligés. « Nous espérons que tous comprendront pourquoi on fait cela. » Comme le football, le basket allemand a présenté un protocole sanitaire et un calendrier pour terminer sa saison. Dix équipes ont accepté de participer à cette compétition de trois semaines. Elles sont toutes logées dans le même hôtel, en situation de quarantaine. Après les matches de poules (deux groupes de cinq) se joueront les quarts, demies et finale par matches aller-retour. « Il s'agit d'avoir un suivi des contacts, a précisé le directeur de la Ligue Stefan Holz, s'il y avait un test positif, tout le groupe serait en danger. Ça pourrait signifier la fin du tournoi. » L'Allemagne, qui comptait samedi 183 678 cas officiellement déclarés de nouveau coronavirus et 8646 décès, a commencé à assouplir ses mesures de protection pour la population, mais les règles de distanciation sociale et le port des masques dans la plupart des lieux publics restent en vigueur.