Barrage sur le Nil : où en sont l'Égypte, le Soudan et l'Éthiopie ?

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
D'une hauteur de 145 mètres et d'une capacité de 74 milliards de mètres cubes d'eau, le grand barrage de la Renaissance GERD que construit l'Éthiopie est appelé à devenir le plus grand barrage hydroélectrique en Afrique.
D'une hauteur de 145 mètres et d'une capacité de 74 milliards de mètres cubes d'eau, le grand barrage de la Renaissance GERD que construit l'Éthiopie est appelé à devenir le plus grand barrage hydroélectrique en Afrique.

En 2020, les négociations entre Le Caire, Addis-Abeba et Khartoum ont été suspendues à plusieurs reprises faute d'entente sur des points minimums. Notamment, depuis l'annonce d'une première phase de remplissage du barrage construit par l'Éthiopie. Depuis dimanche, les trois États ont, malgré leurs désaccords majeurs, repris les discussions au sujet de ce grand barrage sur le Nil baptisé barrage de la Renaissance. Ils sont convenus de faire le maximum pour aboutir à un résultat concret d'ici la fin du mois de janvier.

Lire aussi Barrage sur le Nil : 5 questions pour comprendre

Où en est-on ?

Les derniers pourparlers, qui se sont tenus par visioconférence début novembre, s'étaient conclus sans avancée confirmant l'impasse dans laquelle se sont enlisées les négociations depuis plusieurs mois.

Le Caire mais aussi Khartoum, en aval du fleuve, souhaitent un accord légalement contraignant, notamment sur la gestion du barrage et le remplissage du réservoir. Addis-Abeba, qui juge le grand barrage de la Renaissance (GERD) essentiel à son développement, y est réticente et soutient que l'approvisionnement en eau de ces pays ne sera pas affecté.

Dimanche, des représentants des trois pays ont tenu de nouvelles discussions par visioconférence, en présence de responsables d'Afrique du Sud, pays qui assure la présidence tournante de l'Union africaine, mais aussi d'observateurs internationaux. Il a été conclu que « la semaine prochaine serait dédiée à des discussions bilatérales [...] Lire la suite