Barrage Mondial 2022: la Fifa rejette le recours de l'Algérie

Le recours déposé par l'Algérie contre l'arbitrage lors du barrage qualificatif pour le Mondial 2022 perdu contre le Cameroun a été rejeté par la Fifa, selon une lettre de l'instance internationale rendue publique samedi 7 mai par la Fédération algérienne.

L'affaire remonte au 29 mars dernier. Après avoir remporté le match aller 1-0 au Cameroun, les Fennecs sont éliminés à domicile par le Cameroun sur le score de 2-1 lors du barrage retour, par un but inscrit à la dernière seconde de la prolongation par Karl-Toko Ekambi. Dès le surlendemain, la Fédération algérienne annonce l'introduction d'un recours auprès de la Fifa et demande à faire rejouer le match à cause de « l'arbitrage scandaleux » du Gambien Bakary Gassama.

Une fin de non-recevoir

La commission des arbitres de la Fifa a opposé une fin de non-recevoir à cette demande, selon le courrier rendu public par la Fédération. « Nous regrettons que, selon votre appréciation, les décisions des arbitres aient pu influer négativement sur le cours de la rencontre. (...) L'ensemble des incidents survenus pendant le match ont été examinés avec soin par les deux arbitres vidéo, conformément aux Lois du Jeu et au protocole d'assistance vidéo à l'arbitrage », écrit la commission.

Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a fustigé à plusieurs reprises l'arbitrage du Gambien Bakary Gassama en particulier et l'arbitrage africain en général. Ses propos ont provoqué de vives réactions dans le monde du football.

Le 25 avril dernier, l’ex-arbitre français Tony Chapron s’en est pris à Djamel Belmadi sur le plateau d’une émission de Canal+. « C’est gravissime ce qu’il dit. Il devrait être suspendu pour un moment, car c’est clairement un appel à la violence. Vous vous rendez compte du délire de ses propos ?, s’insurge-t-il durant le Late Football Club. Il ne se rend pas compte que ce sont les Algériens qui ont raté le match. Les médiocres sont toujours comme ça, ils cherchent des boucs émissaires. C’est le cas de Belmadi ». Il conclut : « Je l’ai toujours dit, les champions trouvent des solutions et les médiocres cherchent des excuses. Typiquement, Belmadi est un médiocre. »

« Si tu t'exprimes avec le cœur, tu peux avoir des reproches »

Invité lundi 2 mai de l'émission Rothen s'enflamme sur RMC, Djamel Belmadi est revenu sur ses propos à l'encontre de Bakary Gassama. « Ce n'est pas ce que je préfère le plus dans le métier, même s'il faut le faire... Et tout ça me conforte dans l'idée que parfois si tu t'exprimes avec le cœur, tu peux avoir des reproches. On va se baser sur la forme, ne retenir que des petits mots et laisser le fond de côté... On va sortir un sujet de son contexte... Ça me conforte dans l'idée de ne pas m'exprimer », a-t-il avancé. « Ce n'est pas ce que je préfère le plus dans le métier, même s'il faut le faire... Et tout ça me conforte dans l'idée que parfois si tu t'exprimes avec le cœur, tu peux avoir des reproches. On va se baser sur la forme, ne retenir que des petits mots et laisser le fond de côté... On va sortir un sujet de son contexte... Ça me conforte dans l'idée de ne pas m'exprimer. »

En Algérie, l'élimination des Fennecs a été vécue comme un drame national. Les supporters ont manifesté à plusieurs reprises devant le siège de la Fifa à Zurich en Suisse.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles