Un barrage de bombes guidées et de missiles russes sur l'Ukraine, au moins 24 morts

Un barrage de bombes guidées et de missiles russes sur l'Ukraine, au moins 24 morts

Ce lundi, l'armée de l'air ukrainienne a signalé que la Russie avait lancé des missiles, des drones et des bombes guidées sur l'Ukraine, une alerte aérienne a été déclenchée dans tout le pays.

Les missiles ont notamment été repérés au nord de la région de Kyiv, dans la région de Tchernihiv et autour de Dnipro et Kryvyï Rih.

Il s'agit du plus important bombardement de Kiev depuis plusieurs mois. Les attaques diurnes comprenaient des missiles hypersoniques Kinjal, l'une des armes russes les plus avancées, a déclaré l'armée de l'air ukrainienne.

Le kh-47M2 Kinjal, ou Kinžal en russe (dague, poignard) est un missile balistique hypersonique air-sol de quatre tonnes, dont la vitesse selon les Russes pourrait atteindre Mach 10, soit 3.400 mètres par seconde (12.000 km/h), notamment par sa capacité à être tiré depuis un intercepteur MiG-31 k.

L'administration de la ville de Kiev a signalé la chute de débris, vraisemblablement des missiles interceptés, dans quelques quartiers de Kiev, ce qui a déclenché des incendies. D'épais panaches de fumée se sont élevés de plusieurs quartiers de Kiev.

Le chef du bureau présidentiel ukrainien, Andriy Yermak, a déclaré que l'attaque s'était produite à un moment où de nombreuses personnes se trouvaient dans les rues de la ville.

Plus tard, le chef de l'administration militaire de Kyiv Serhiï Popko a précisé qu'il y avait 7 morts et au moins 9 blessés. Puis le bilan provisoire s'est élevé à 10 mort pour Kiev et 35 blessés.

Selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky, plus de 40 missiles ont été lancés sur l'ensemble du pays. "Les meurtres — voici ce qu'apporte Poutine", a-t-il ajouté sur Telegram.

"Il est très important que le monde ne reste pas silencieux à ce sujet et que tout le monde voie ce qu'est la Russie et ce qu'elle fait", a déclaré M. Zelensky.

Le bâtiment de l'hôpital national spécialisé pour enfants "Okhmatdyt" de Kiev a été touché par un tir de missile russe, il y aurait des victimes, selon le directeur de l'hôpital Volodymyr Zhovnir. L'administration organise actuellement l'évacuation et le relogement de toutes les personnes qui se trouvaient dans le bâtiment.

Un bâtiment de deux étages sur le territoire de l'hôpital pour enfants a été partiellement détruit. Dans le bâtiment principal de 10 étages de l'hôpital, les fenêtres et les portes ont été soufflées et les murs ont été noircis.

Le personnel médical et la population locale ont aidé à déplacer les décombres tout en recherchant les enfants et le personnel médical qui pourraient être piégés en dessous. Les volontaires ont formé une ligne, se passant des pierres et des débris les uns aux autres. De la fumée s'élevait encore du bâtiment, et les volontaires et les équipes de secours travaillaient avec des masques de protection.

À Kryvyï Rih, on dénombre au moins 10 morts et et plus de 40 personnes blessés, a déclaré le président du conseil de défense de la ville, Oleksandr Vilkul.

L'attaque a eu lieu à la veille d'un sommet de l'OTAN de trois jours à Washington, qui examinera comment rassurer l'Ukraine sur le soutien indéfectible de l'Alliance et offrir aux Ukrainiens l'espoir que leur pays puisse sortir du plus grand conflit que l'Europe ait connu depuis la Seconde Guerre mondiale.