Le baromètre des éditorialistes - "Macron a eu le bon réflexe"

Les éditorialistes de BFMTV analysent la visite surprise de Marine Le Pen aux salariés de l'usine Whirlpool d'Amiens, suivie de celle, mouvementée, d'Emmanuel Macron. 

C'est une journée qui restera dans les mémoires de cette campagne présidentielle. Marine Le Pen a tendu un piège à Emmanuel Macron en se rendant à l'improviste auprès des salariés grévistes de l'usine Whirlpool d'Amiens, au moment même où le candidat rencontrait les syndicats à la Chambre de commerce.

Un événement inattendu qui a obligé Emmanuel Macron à faire de même. Il s'est rendu auprès des salariés en milieu d'après-midi, et a été accueilli par des sifflets, dans un contexte de tension et de confusion. Malgré cette arrivée en fanfare, le candidat d'En Marche! est parvenu à établir un dialogue avec les salariés, et s'est entretenu un peu plus d'une heure avec eux. Le piège s'est-il refermé sur Emmanuel Macron, ou a-t-il su retourner la situation? Que retiendra-t-on de cette journée? Les éditorialistes de BFMTV livrent leur analyse. 

> Camille Langlade: "Emmanuel Macron a retourné la situation à son avantage"

"Le piège s’est refermé dans un premier temps sur Emmanuel Macron, puisqu’il a été contraint de proposer d’autres images, au contact des salariés. On ne retiendra que ce décalage entre un Emmanuel Macron enfermé dans une salle et Marine Le Pen au contact des salariés. Et puis ces images de fumée, de huées, de sifflets.

N’oublions pas que Marine Le Pen elle aussi a été accueillie avec des sifflets à Rungis à la fin de sa visite au rayon fruits, et que cela...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages