Barny Fletcher, Ghali et Gus Dapperton : trois découvertes à ne pas manquer au Lollapalooza Paris 2019

franceinfo Culture
Notre sélection des artistes émergents à ne pas manquer sur l'hippodrome de Longchamp le weekend du 20 et 21 juillet.

Nekfeu, The Strokes, OrelSan, Roméo Elvis, Ben Harper, Martin Garrix… Ce ne sont pas les têtes d’affiches qui manquent au programme de cette troisième édition du festival Lollapalooza Paris. Mais avec près de 50 artistes, le festival fait la part belle aux talents émergents. Notre sélection de concerts de petits artistes aux grandes ambitions à ne pas manquer .

Barny Fletcher, Old School du futur


C’est la nouvelle recrue de la maison TaP Music, aux côtés de Dua Lipa et Lana Del Rey. Son nom est Barny Fletcher, et quelques titres compilés dans une première mixtape publiée cette année permettent dejà d'affirmer qu'il s'agit de véritables pépites.

Avec seulement quelques milliers de vues sur Youtube (malgré des clips déjantés à l’esthétique travaillée), et moins de 300 followers sur Soundcloud - où il a lancé sa carrière de rappeur il y a moins de deux ans - ce British de vingt ans surprend par son débit impressionnant craché sur des beats old school.

Son flow rappelle parfois celui de Frank Ocean (Blu Skyes) et ses mélodies celles d’Anderson. Paak (Game Over). Parmi ses influences, le jeune anglais cite Queen, Kendrick Lamar, et les Beatles. Mais Barny Fletcher a indéniablement une patte, une identité musicale bien à lui, due notamment à un grain de voix particulier. Il affiche un style exubérant, made in (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi