Publicité

Le Barn, un week-end en cavalcade

Le point fort : Le concept 9/10

Des chevaux et des Hommes. Un haras et un hôtel. Edouard Daehn et William Kriegel. L’un est un entrepreneur immobilier spécialisé dans l’hôtellerie, le second, un homme d’affaire et le fondateur du Haras de la Cense, autour duquel le projet s’est développé à deux pas de Bonnelles (78). Visionnaires, ils fusionnent leurs univers en 2014 sur une envie commune : répondre aux besoins de leurs hôtes respectifs qu’ils galopent où qu’ils marchent, s’adapter à leur nature profonde et concevoir des offres novatrices sur-mesure. Pour nos amis équidés, cela s’appelle l’éthologie. Les équipes de La Cense sont les maitres en la matière. Pour nous, clients de l’hôtel, appelons cela un positionnement marketing parfaitement ciblé pour citadins en mal de crottin. Le Barn est hybride, et c’est plaisant. Ni Relais Château ni chambre d’hôte, il est conçu pour que nous vivions au milieu des chevaux, en profitant des services classiques jusqu’au spa et ses massages ayurvédiques. Maison de campagne alternative, week-ends thématiques, romantisme décalé ou séminaires en Weston crottées. Tout semble possible. Les 200 hectares au cœur de la vallée de Chevreuse et ses bâtiments d’origine ont été réhabilité avec soin. Ceux nouvellement construit s’inspirent des veilles granges auparavant présentes. « Barn » en est la traduction littérale anglaise et, dans le langage équestre, celle qui abrite les écuries. Ouvert en 2018, le Barn s’est installé dans le paysage hôteli...


Lire la suite sur ParisMatch