Qui sont les Barjols ?

© Benoît Peyrucq/AFP

« Les Barjols » est un groupuscule d’ultradroite, actif de 2017 à 2018. Il fait référence au nom donné aux légionnaires français par les Maliens, durant l’opération « Barkhane » au Sahel.

Ce groupe s’est formé début 2017 à l’initiative de Denis Collinet, ancien membre du Front national. Le mouvement prend vie sur les réseaux sociaux grâce à l’animation d’une page Facebook du même nom. Une déclinaison, « Barjols 38 », est ensuite lancée par Jean-Pierre Bouyer, retraité et ami proche du fondateur, pour le département de l’Isère. Une association est déclarée en préfecture en 2018.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain  ici 

Dans les publications relayées sur ces pages Facebook, ces militants d’ultradroite s’en prennent violemment à l’immigration, la religion musulmane, la société actuelle, les francs-maçons, multiplient les thèses antisémites et conspirationnistes. Ils vouent une haine particulière contre Emmanuel Macron. Si leurs activités sont surtout numériques, ils organisent quelques entraînements paramilitaires et des week-ends autour de la pratique de l’autodéfense, du survivalisme et des armes à feu. Leur devise ? « Ici l’action est la solution ». Au plus fort, le groupe a compté 5 000 membres.

« Les Barjols », déjà surveillé par les services de renseignement, est démantelé par la justice après que certains de ses membres aient envisagé une action, dont le plan reste flou, contre le chef de l’État, en 2018. Ce dernier se déplaçait alors en Moselle pour...


Lire la suite sur LeJDD