Bardella à Attal : «votre réélection, c’est cinq ans de plus de saccage social»

·2 min de lecture
Sipa

Le président par interim du RN et le porte-parole du gouvernement ont débattu, dimanche 17 avril sur France Inter, au sujet de l’Ukraine, de l’avenir de l’Union européenne mais du pouvoir d’achat et des retraites.

Si les deux soutiens des candidats du second tour de l’élection se disent confiants, chacun, quant aux chances de l’emporter, de nombreux électeurs semblent ne pas se reconnaitre dans les deux programmes. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a expliqué sur France Inter qu’« il y a un deuxième tour, et c’est projet contre projet. Il y aura deux bulletins et à un moment, il faut faire un choix. Veulent-ils un candidat qui veut lutter contre le grand réchauffement ou une candidate qui a théorisé le grand remplacement ? Une France où on investit dans les énergies renouvelables ou on démantèle les éoliennes ? Continuer à être la voix de l’Europe face à Poutine ou la voix de Poutine en Europe ? »

Lire aussi:Le Pen ou Macron : selon les Français, qui est le plus crédible sur les thèmes majeurs ?

Jordan Bardella a, pour sa part, rétorqué : « Comme le dit le général de Gaulle, la seule cour suprême en démocratie, c’est le peuple français. Les urnes se sont exprimées. Loin des caricatures faites par Gabriel Attal, il y a deux grands projets de civilisation et 72% des Français ont voté contre la politique d’Emmanuel Macron : sur les retraites, l’augmentation des agressions gratuites, la condamnation de la France pour inaction climatique, sur la violence du président sortant. Sa réélection, c’est cinq ans de plus de saccage social. Marine Le Pen est arrivée en tête dans 22,000 communes françaises. »

Lire aussi:Sondage de la présidentielle : l'analyse de la campagne de l'entre-deux tours par l'Ifop

Sur l’épineux dossier de l’Ukraine, le président du RN a déclaré que son parti, pourtant longtemps soutien de la Russie, a « condamné avec la plus grande fermeté l’agression de l’Ukraine par la Russie », tout en soulignant(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles