"Barbarossa, 1941, la guerre absolue" de Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri : l'incroyable récit d'une barbarie inédite

franceinfo Culture

L’armée allemande envahit l’Union soviétique le 22 juin 1941. Une bataille monumentale s’engage sur 1000 km de profondeur jusqu’aux portes de Moscou, quand l’hiver russe stoppe la percée nazie. En 200 jours, ces monstrueux combats vont provoquer la mort de cinq millions de personnes, en majorité des militaires et des civils soviétiques. Sur ce front de l’Est, mille êtres humains sont tués chaque heure, nuit et jour.

Cette nouvelle campagne de Russie devient ainsi la plus sanglante confrontation de l’histoire de l’humanité, une "guerre absolue", comme le précise le sous-titre du livre. Elle broie les corps des soldats. Pêle-mêle aussi, les habitants de Leningrad meurent par dizaines de milliers dans leur ville assiégée, des communautés juives entières sont assassinées par balles dans les ravins et fossés antichars et la masse des prisonniers de guerres soviétiques périssent d’inanition à même le sol, sur la terre désolée de 200 camps à ciel ouvert, le long de la ligne de front.

Quinze ans de patientes recherches historiques

L’imposante somme (950 pages) écrite par les historiens Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri va plus loin que le récit de ces opérations déjà détaillées par nombre d’auteurs. Leur travail est l’aboutissement d’une quête, menée depuis quinze ans, sur cette confrontation germano-soviétique. Elle est étayée par une masse de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi