Barbara Schulz (Gloria) révèle pourquoi elle est « la terreur de son quartier »

·1 min de lecture

Quand une gentille actrice devient un méchant personnage. C'est à peu près ainsi qu'on peut résumer le rôle de Barbara Schulz dans la série Gloria, qui s'achève demain soir sur TF1. Elle y incarne la commandante de gendarmerie Marianne Volton, qui saisit l'opportunité de se venger lorsque l'avocat qui lui a fait perdre la garde de ses enfants disparaît sans laisser de trace. Un rôle pourtant aux antipodes de ce que fait habituellement la comédienne de 48 ans, sur lequel elle a accepté de se confier dans les colonnes du Parisien.

Barbara Schulz explique que son personnage est plus profond que ce qu'il n'y paraît : "Marianne n'est pas impartiale mais elle n'est pas malfaisante : elle réagit viscéralement. Interpréter des personnages qui ne franchissent jamais la ligne n'est pas intéressant", explique la compagne d'Arié Elmaleh. Une méchanceté qui serait pourtant... sa "vraie nature" plaisante-t-elle. "J'ai été surprise qu'on me propose ce rôle de méchante. Enfin, une partie de moi s'exprime et les gens vont se rendre compte de ma vraie nature", expliquant que les rôles de gentille ne sont pas aussi intéressants : "Il n'y a rien de plus embêtant que d'interpréter Blanche Neige, ou une héroïne au grand coeur, solaire, qui garde le sourire dans l'adversité et est si courageuse..." lance-t-elle avant de plaisanter sur son tempérament dans la vraie vie. "Je suis la terreur de mon quartier car je poursuis les gens qui ne ramassent pas les crottes de leur chien et cela met la honte à mes (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Allocution d'Emmanuel Macron : son énorme bourde sur les personnes atteintes de la Covid-19
Tom Hanks : le visage ensanglanté, son fils Chet accuse son ex de l’avoir attaqué au couteau
Nora Arnezeder : qui est le célèbre beau-frère de la comédienne ?
Enora Malagré accro à l'alcool et aux médicaments ? Elle a réussi à vaincre "ses démons"
Grégory Basso : ces problèmes judiciaires qu'il a cachés à la production de Greg le millionnaire