Barbès : Descente la police contre les revendeurs de cigarettes de contrebande

Guillaume Novello

REPORTAGE - Le préfet Didier Lallement avait même fait le déplacement

Rendez-vous est donné à l’intersection entre rue de Clignancourt et le boulevard Rochechouart. Est déjà présente la commissaire Emmanuelle Oster. Bientôt descendent d’une berline le préfet de police Didier Lallement, son chef de cabinet, et Valérie Martineau, patronne de la direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP).

Tout ce beau monde vient assister à une opération de police visant les revendeurs de cigarettes de contrebande à Barbès. Mais cette descente entre dans le cadre d’un coup de filet plus large visant « l’agglomération parisienne et le métro avec 120 agents déployés », précise la commissaire. Emmanuelle Oster détaille l’opération : « On va cerner l’espace de vente avec des agents dans le métro et on va les prendre en flagrant délit ». « La bonne vieille tenaille de Machecoul », conclut-elle dans une belle référence à Où est passée la 7e compagnie ?.

Les acheteurs à présent verbalisés

Alors que de possibles revendeurs se font contrôler devant la brasserie Barbès(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Cigarettes à la sauvette : Les acheteurs passibles de 135 euros d’amende
Lille: Un mégot par terre et, attention, c’est la contravention !
Le paquet de Marlboro, les cigarettes les plus vendues en France, à 10 € le 1er mars