Barack Obama sans tabou : son mariage avec Michelle fragilisé par le pouvoir

·1 min de lecture

Barack Obama n’est pas avare de confidences. L’ancien président des États-Unis qui a d’ores et déjà dévoilé le premier tome de ses mémoires, A Promised Land - dans lequel il égratigne l’image de Nicolas Sarkozy - n’a pas hésité à se confier plus longuement lors d’une interview accordée à People. Le prédécesseur de Donald Trump explique comment son mandat a fragilisé son couple avec Michelle Obama, qui est sa femme depuis 28 ans.

Si ce couple faisait rêver les Américains, la réalité était autre. Barack Obama confie d’ailleurs avoir ressenti de la "solitude". "Il y avait des nuits où, allongé à côté de Michelle dans le noir, je pensais à ces jours où tout était plus simple entre nous", révèle-t-il, voulant retrouver celle qui était plus "souriante". Michelle Obama, même si elle "croyait beaucoup au travail" de son mari, lui reprochait certains "sacrifices faits à leur famille" pour le bien de ses fonctions de président. La First Lady a également eu du mal à gérer "la pression" et "le stress" . "Il y a eu des moments où je pense qu'elle était frustrée, triste ou en colère, mais je savais que j'avais l'Afghanistan ou la crise financière à gérer au lieu de m'en préoccuper", reconnaît-il.

Il est désormais heureux de voir que son couple est sorti plus fort de tout ceci ainsi que ses deux filles. "Il y a eu aussi de grandes joies à la Maison Blanche. Il n'y a jamais eu un moment où nous n'avons pas reconnu à quel point c'était un privilège d'être là. Plus important encore, nos enfants (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Nicolas Sarkozy "maintenu sous une espèce d'étouffoir" : Franck Ferrand le défend
Le saviez-vous ? Richard Madden (Bodyguard) a été en couple avec un flirt du prince Harry
Le saviez-vous ? Avant d'avoir sa fille Alya, Karine Le Marchand a pensé à la PMA
Le prince Harry rancunier ? Cette éviction qui interpelle
Emma Daumas : la Star Academy, Nolwenn Leroy, sa nouvelle vie de maman... l'interview zéro tabou