Barack Obama sur Nicolas Sarkozy : où sont les censeurs ?

Par Olivier Pérou
·1 min de lecture
Barack Obama, Michelle Obama, Nicolas Sarkozy, Carla Bruni-Sarkozy, Angela Merkel et Joachim Sauer au sommet de l'Otan le  3 avril 2009.
Barack Obama, Michelle Obama, Nicolas Sarkozy, Carla Bruni-Sarkozy, Angela Merkel et Joachim Sauer au sommet de l'Otan le 3 avril 2009.

C'était le 10 septembre dernier, sur le plateau de Quotidien sur TMC. Nicolas Sarkozy est venu faire la promotion de son nouvel ouvrage, Le Temps des tempêtes (éd. de l'Observatoire). Au fil d'un long entretien avec le présentateur Yann Barthès, l'ancien président de la République évoque l'importance des mots en politique et critique ces « élites » qui « n'emploient pas les mots que les gens entendent », décrochent « toute une partie de la population », « qui se pincent le nez, qui sont comme les singes [et] qui n'écoutent personne ». Et « l'ex » de déraper, associant les mots « singes » et « nègres ». Twitter s'enflamme, la gauche monte au créneau et une avalanche d'articles reviennent des jours durant sur la séquence.

Un mois plus tard, l'auteur du dérapage n'est plus le même et les aristarques sont, cette fois, muets. La scène ne se déroule pas sur le plateau d'un talk-show français mais au fil des pages d'un ouvrage-fleuve, le premier tome des Mémoires de Barack Obama, Une terre promise (Fayard). Il y révèle les coulisses de son premier mandat. Dans un chapitre où il raconte le sommet du G20 de 2009, il s'attarde particulièrement sur Nicolas Sarkozy, dont il tire un portrait plus que cinglant. Ce jour de mars, le dirigeant français, le locataire de la Maison-Blanche et la chancelière allemande Angela Merkel sont présents. « Dans l'ensemble, ils s'entendaient, même si leurs tempéraments n'auraient pas pu être plus différents », écrit Obama.

Lire aussi Phi [...] Lire la suite