Barack Obama fait son bilan (en demi-teinte) de l'année 2013

Francetv info avec AFP
Barack Obama fait son bilan (en demi-teinte) de l'année 2013

Revers en politique étrangère, résultats parlementaires squelettiques et humiliation sur la réforme santé : Barack Obama a préféré glisser, vendredi 20 décembre, sur le bilan d'une année 2013 difficile et dit espérer une "percée pour les Etats-Unis" en 2014. "Pendant l'année qui vient de s'écouler, il y a évidemment eu quelques sources de frustration", a affirmé le président américain lors d'une conférence de presse.

"La fin de l'année est toujours un bon moment pour réfléchir à ce que l'on pourrait mieux faire l'année suivante", a-t-il ajouté. "Je suis certain que j'aurai de meilleures idées après quelques jours de sommeil et de soleil", a-t-il renchéri, visiblement fatigué, quelques heures avant de s'envoler pour son archipel natal d'Hawaii (Pacifique) où il va passer les fêtes.

Sur sa réforme de santé

Barack Obama a refusé de répondre à la question, posée d'emblée, de savoir si 2013 avait été la "pire année" de sa présidence, alors qu'un an après sa nette réélection, sa cote de confiance est au plus bas, à peine 40%. Principale raison, les débuts chaotiques du volet central de sa réforme de l'assurance-maladie, l'"Obamacare".

Le portail internet censé donner accès à une couverture santé à plus de 30 millions d'Américains s'est avéré déficient à son lancement le 1er octobre, contraignant l'administration à une mise à jour en catastrophe. En outre, des milliers d'Américains se sont rendus compte que le nouveau système les contraindrait à abandonner leur couverture actuelle, augmentations de cotisations à la clé.

Tentant d'endiguer les effets de ces "ratages" à répétition, le président américain a offert concession sur concession. Mais il a réaffirmé vendredi que "la demande est là, et le produit est bon".

Sur les armes à feu

Ce n'est pas le seul revers que le Congrès a fait subir à l'administration Obama. (...) Lire la suite sur Francetv info

VIDEO. Réfugiés syriens : les déçus de l'hospitalité française
VIDEO. Centrafrique : "Nous sommes les autochtones de ce pays" disent les miliciens chrétiens
"Retour dans le passé" ou "triomphe de la vie", la presse espagnole divisée sur la loi anti-avortement
Une Américaine vit un enfer après une blague raciste sur Twitter
Espionnage : de nouvelles révélations embarrassent le Royaume-Uni