La Banque mondiale pessimiste pour la croissance mondiale en 2023

© Celal Gunes / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

La Banque mondiale (BM) a révisé fortement mardi ses prévisions de croissance mondiale pour 2023, qu'elle anticipe désormais à 1,7% contre 3% en juin dernier, du fait de l'inflation persistante, de la hausse des taux et des effets de la guerre en Ukraine . L'institution internationale a, dans son rapport sur les perspectives économiques mondiales, révisé ses prévisions pour la quasi totalité des pays développés et près de 70% des pays émergents ou en développement, avec notamment une croissance faible aux États-Unis et nulle en Europe.

Elle ne s'attend ensuite qu'à une reprise mondiale modérée en 2024 (+2,7%). "Il s'agit de la croissance la plus faible sur les trois dernières décennies" à l'exception de la crise de 2008 et des conséquences de la pandémie en 2020, a insisté auprès de l'AFP Ayhan Kose, directeur du groupe de recherche de la BM, "c'est une évolution complexe pour l'économie mondiale et ce ralentissement est général".

La croissance encore fragile

Et la tendance pourrait encore empirer, avec un risque réel de récession, en cas de nouveau choc sur l'économie, qu'il soit causé par une reprise de l'inflation, une nouvelle vague de Covid ou les tensions géopolitiques. En cas de hausse des taux de un point de pourcentage par les banques centrales au niveau mondial, "la croissance mondiale serait 0,6% moins élevée, ce qui signifie un recul de 0,3% du PIB par habitant", et donc "une récession technique mondiale", a détaillé M. Kose.

Dans un tel cas de figure, la décennie...


Lire la suite sur Europe1