Banlieue : un policier de la BAC témoigne

France 2

La violence, ce

policier la connait. Nous l'appellerons Marc. Après dix ans de patrouille dans une cité de Seine-Saint-Denis, elle est son quotidien. Chaque jour, il effectue en moyenne une dizaine d'interpellations, dont certaines sont brutales. "Si un individu ne veut pas se faire interpeller, on va faire quoi ? On va lui dire 'bon ok très bien monsieur, on repassera la prochaine fois on va vous laisser repartir' ? On fait l'usage de la force strictement nécessaire", explique Marc.

Un climat de tension permanente

"Récemment, on a interpellé un individu dans la cité qui vendait du cannabis confie le policier. Et quand on a voulu le ramener, il faisait sombre, il a commencé à y avoir des jets de pierre, il nous faisait face, et il ne voulait pas venir avec nous, donc on l'a mis au sol tout simplement." Un climat de tension permanente qui peut, comme Marc le reconnait, parfois mener à des dérapages.

Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. Coups, injures racistes... Théo raconte à "Envoyé spécial" son transfert au commissariat
franceinfo junior. Des questions d'enfants sur l'affaire Théo
Jeune arrêté à Lille : ce que l'on sait de son profil
Deux semaines après sa violente interpellation, Théo est sorti de l'hôpital
Bientôt un film hollywoodien sur le 13-Novembre ? "Je trouve ça inadmissible", s'énerve une rescapée du Bataclan

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages