Bangladesh: un million de personnes fuient l'arrivée du puissant cyclone Remal

Le puissant cyclone Remal a atteint ce dimanche les côtes du Bangladesh, qu'au moins un million de personnes ont fui pour chercher refuge à l'intérieur des terres. Peu avant, les autorités du pays avaient élevé le niveau d'alerte cyclonique à son maximum.

« Le cyclone Remal a commencé à traverser les côtes du Bangladesh, a déclaré Azizur Rahman, directeur du département météorologique du Bangladesh. Nous avons jusqu'à présent enregistré des vitesses de vent maximales de 90 km/h, mais elles pourraient s'accélérer. » Selon les prévisions, des rafales pourraient atteindre les 130 km/h. Les trois ports maritimes du pays et l'aéroport de Chittagong, la deuxième plus grande ville, ont été fermés, ont indiqué des responsables.

« Le cyclone pourrait déclencher une onde de tempête pouvant s'élever jusqu'à quatre mètres au-dessus de la marée normale, ce qui est potentiellement dangereux », a déclaré un haut responsable du service de météorologie, Muhammad Abul Kalam Mallik. Une perspective qui fait craindre de terribles dégâts : la plupart des zones côtières du Bangladesh se situent à un ou deux mètres au-dessus du niveau de la mer. Les autorités du Bangladesh ont élevé à son maximum le niveau d'alerte cyclonique, avertissant les pêcheurs de ne pas aller en mer.

Un ferry coulé

Le secrétaire gouvernemental à la gestion des catastrophes Kamrul Hasan a déclaré que l'ordre avait été donné de mettre en sécurité ceux vivant dans « des maisons dangereuses et vulnérables ». Les autorités ont mobilisé des dizaines de milliers de volontaires pour alerter la population du danger. Selon Kamrul Hasan, quelque 4 000 abris anticycloniques ont été préparés le long de la côte du pays, dans la baie du Bengale.


Lire la suite sur RFI