Des bandits armés interrompent un sauvetage de migrants près des côtes libyennes

Des bandits armés interrompent un sauvetage de migrants près des côtes libyennes

Dans une vidéo publiée par SOS Méditerranée, on voit des volontaires de l'association humanitaire aider 93 migrants à monter sur leur navire de sauvetage lorsque des bandits armés se sont approchés à bord de canots pneumatiques.

Les pirates ont grimpé sur le bateau où les migrants étaient entassés tandis que les sauveteurs continuaient à les évacuer.

Après s'être jetés à l'eau pour se mettre en sécurité, 15 d'entre eux ont été récupérés par l'ONG alors que les bandits s'enfuyaient avec le bateau.

SOS Méditerranée a indiqué qu'un homme s'était effondré des suites d'une hypothermie et du stress consécutifs à l'incident, mais que les 93 migrants avaient tous été transférés sur le bateau de sauvetage.

Les raisons qui ont poussé les bandits à s'emparer du bateau ne sont toujours pas connues.

Les volontaires de SOS Méditerranée aident à transférer des migrants sur leur propre navire de sauvetage en mer Méditerranée, juillet 2024.
Les volontaires de SOS Méditerranée aident à transférer des migrants sur leur propre navire de sauvetage en mer Méditerranée, juillet 2024. - Charles Thiefaine/SOS MEDITERRANEE

Valeria Taurino, directrice générale de SOS Méditerranée, a déclaré dans un communiqué que "le manque de navires de sauvetage laissés par les États ces dernières années en Méditerranée centrale a entraîné une augmentation inconsidérée de la présence armée et des actions illégales et dangereuses, tant pour les naufragés en fuite que pour les travailleurs humanitaires".

Selon le ministère italien de l'Intérieur, le nombre total de migrants arrivant en Italie par bateau a diminué de moitié par rapport à la même période l'année dernière.

Mercredi, SOS Méditerranée a procédé à un nouveau sauvetage de 53 migrants au sud de Lampedusa. Selon l'organisation, les passagers étaient dans un état critique de déshydratation après avoir passé trois jours en mer.