Les bandes magnétiques des cartes bancaires vont-elles disparaître ?

·1 min de lecture

Vous n’y prêtez sans doute même plus attention quand vous faites vos courses. Au dos de votre carte bancaire, trône une bande magnétique noire. C’est en réalité une des premières technologies inventée pour le paiement par carte, dans les années 70. Technologie aujourd’hui complètement dépassée et qui va progressivement disparaître. Et c’est Mastercard qui sera le premier à franchir le pas. Le groupe a annoncé cette semaine son intention d’arrêter progressivement, à partir de 2024, la production de cartes bancaires avec bandes magnétiques. Et Visa ou American Express pourraient bien lui emboîter le pas.  

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Une technologie dépassée 

Cette bande magnétique contient en réalité les informations bancaires du propriétaire de la carte, qui sont lues par le terminal de paiement pour effectuer la transaction lors d’un achat. Sauf qu'elles ont rapidement été dépassées par les puces EMV, ces petites puces dorées situées sur la face avant des cartes. Plus petites, elles ont aussi l’avantage d’être plus sécurisées. Résultat à l'heure actuelle, même si les cartes bancaires ont à la fois une bande magnétique et une puce, seul un paiement par carte sur dix dans le monde est réalisé avec une bande magnétique, et ce principalement en Afrique et en Amérique du Sud. Nos cartes ne contiendront donc bientôt plus que des puces. Mais leur règne pourrait également être de courte durée. Les banques testent déjà des cartes biométriques...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles