Bande de Gaza : l'armée israélienne hésite sur une offensive terrestre, l'ONU se réunit

·1 min de lecture

Le commandement de Tsahal avait annoncé dans la soirée de jeudi 13 mai le lancement d'une opération terrestre dans la bande de Gaza avant de faire machine arrière, prétextant un " problème de communication ".

Le Proche-Orient s'enfonce dans la crise. Alors que les opérations militaires ont déjà fait plus de 100 morts ces derniers jours, principalement côté palestinien, l'armée israélienne souffle le chaud et le froid. Jeudi soir, Tsahal a annoncé qu'elle lançait une opération terrestre dans la bande de Gaza, pour la première fois depuis 2014. Quelques heures plus tard, le porte-parole de l'armée israélienne a émis une " clarification " pour dire " qu'il n'y avait actuellement pas de troupes dans la bande de Gaza ", selon l'AFP. Il a évoqué un " problème de communication interne ".L'armée a pourtant massé soldats et chars à la frontière de la bande de Gaza ces derniers jours, en prévision d'une opération terrestre. Jusqu'à maintenant, le commandement de Tsahal avait concentré ses forces sur le bombardement de sites du Hamas et du Jihad islamique. Le renseignement intérieur israélien a d'ailleurs annoncé avoir tué plusieurs figures du commandement du Hamas, dont le commandant de la brigade du Hamas de la ville de Gaza, Bassem Issa.Depuis le début lundi de ce nouveau cycle de violences, 119 Palestiniens, dont 31 enfants, ont été tués dans la bande de Gaza, et 830 personnes ont été blessées, selon un dernier bilan du ministère local de la Santé.À LIRE AUSSI : Bande de...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bande de Gaza : plusieurs chefs du Hamas tués dans des frappes israéliennes

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Conflit israelo-palestinien : au moins 20 morts, dont neuf enfants

Les fans de K-Pop, réseau de partisans au service des nouveaux boys bands

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes