Publicité

Bande de Gaza: les dégâts de la guerre aux «infrastructures critiques» estimés à 18,5 milliards

Les opérations militaires israéliennes dans la bande de Gaza, menées en représailles de l'attaque lancée par le Hamas dans le sud du pays début octobre, ont entraîné des dégâts sur les « infrastructures critiques » estimés à 18,5 milliards de dollars, selon un rapport publié mardi 2 avril.

Ce montant, issu d'une étude réalisée conjointement par la Banque mondiale (BM), les Nations unies (ONU) et l'Union européenne (UE), est la première estimation des effets des bombardements et combats au sol dans la bande de Gaza menés depuis six mois et correspond à l'équivalent de 97% du PIB de l'ensemble de territoires palestiniens occupés. Le rapport prend en compte les destructions menées entre le début du conflit et la fin du mois de janvier.

Les destructions de logement représentent une large part de ces « infrastructures critiques » détruites (72%), devant la santé, l'éducation et les « commodités (eau, électricité) » (19%), le reste concernant les équipements commerciaux et industriels.

À lire aussiBande de Gaza: consternation de l’ONU face à l’horreur dans l’enceinte de l’hôpital al-Chifa

Du côté des équipements de santé, 84% d'entre eux ont été détruits ou endommagés, contre 60% fin 2023, et ceux fonctionnant toujours ne disposent de quasiment plus d'eau ou d'électricité pour traiter leurs patients ou les blessés.

92% du réseau routier primaire détruit


Lire la suite sur RFI