"Mon père était un phallocrate XXL" : Florence Cestac présente son nouvel album "Un papa, une maman"

Deux Alph-Art de l’humour et un Grand Prix de la BD à Angoulême à son palmarès, Florence Cestac publie une nouvelle bande dessinée intitulée Un papa, une maman aux éditions Dargaud. Dans cet album, elle poursuit son travail autobiographique et tire le portrait, pas très élogieux, du père. “On ne raconte bien que ce qu’on connaît bien”, sourit l’auteure, reconnaissant que son père n’était pas très facile. Dépendance Parfait représentant du chef de famille patriarcal qui a tous les droits et tous les pouvoirs, il a tout fait pour maintenir la mère de Florence Cestac en état de dépendance totale. Alors, aujourd'hui, cette dernière avoue sourire quand elle entend des discours défendant le modèle familial patriarcal. “Même après son décès, ma mère ne savait ni faire un chèque ni se servir d’une carte bleue", raconte l’auteure.