"Un ballet incessant d'avions": l'envoyé spécial de BFMTV à Kaboul raconte la course contre la montre à l'aéroport

·2 min de lecture
Jérémie Paire, journaliste de BFMTV à l'aéroport de Kaboul. - BFMTV
Jérémie Paire, journaliste de BFMTV à l'aéroport de Kaboul. - BFMTV

Alors que près de 60.000 étrangers et Afghans ont déjà fui le pays par avion depuis la prise de pouvoir éclair des talibans le 15 août dernier, les envoyés spéciaux de BFMTV en Afghanistan rapportent que le chaos persistait ce mercredi autour de l'aéroport de Kaboul afin de continuer les évacuations au plus vite.

"Il y a un ballet incessant d'avions qui vont au plus vite. Tout est extrêmement bien organisé", rapporte notre journaliste Jérémie Parie. "Évidemment c'est dans un contexte de crise donc il y a des gens qui attendent longtemps, même parfois à l'extérieur de l'aéroport".

Plus de 2000 personnes évacuées par la France

Sur place, "il n'y a pas que les Américains, il y a énormément de nations qui font ce pont aérien", rapporte Jérémie Paire à notre micro. "C'est extrêmement impressionnant de voir ce pont en passant la journée aux abords de l'aéroport. Les gens sur place font tout pour faire durer ces évacuations: quand nous sommes arrivés ce matin cela avait commencé et là il est tard il est presque une heure du matin et c'est toujours le même rendement qu'ils sont en train d'opérer depuis l'aéroport".

"On a vu un avion français sur le tarmac cet après-midi, on a croisé très peu de militaires français là où nous sommes près de la porte nord de cet aéroport. Ici il y a beaucoup de militaires turcs, norvégiens, italiens", raconte-t-il encore.

Plus de 2000 personnes ont déjà été rapatriées par la France, a fait asvoir lundi le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian depuis la base militaire d'Abou Dhabi, et ils devraient continuer les évacuations jusqu'à ce que les Américains leur disent stop.

Les envoyés spéciaux de BFMTV à Kaboul, Jérémie Paire et Juan Palencia, racontent ce mercredi soir l'impressionnant pont aérien qui a été mis en place pour permettre d'évacuer des Afghans, après l'arrivée au pouvoir des talibans.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles