Ballerina (M6) Les coulisses d'un film d'animation made in France

Un titre qui s’exporte

À l’origine, les aventures de Félicie, l’apprentie danseuse bretonne, s’intitulaient « La Véritable Histoire des petits rats de l’Opéra ». Un titre jugé beaucoup trop long par les dirigeants de la Gaumont, distributeur du film. En 2015, après trois ans de réflexion, les réalisateurs Éric Summer et Éric Warin tombent d’accord sur Ballerina (ballerine, en italien). Facile à prononcer et à mémoriser, ce nom parle indifféremment aux spectateurs australiens, chinois ou français. Bien vu, pour un film d’animation formaté pour s’exporter dans le monde entier…

Approuvée par Aurélie Dupont

Le producteur Laurent Zeitoun (Intouchables) a eu la bonne idée de demander à Aurélie Dupont, célèbre danseuse étoile, de corriger, dans le scénario original, toutes les inexactitudes liées à la danse classique. Résultat : Félicie effectue ses chorégraphies dans les règles de l’art. "L’histoire de notre héroïne, c’est un peu celle d’Aurélie Dupont", plaisante Laurent Zeitoun.

À lire également

Simba, Shrek, Woody... Quelles stars se cachent derrière les voix de nos personnages préférés ? (PHOTOS)

Camille Cottin à l’épreuve

L’actrice de Dix pour cent,... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi