Balkany malade, le parquet général requiert sa mise en liberté

1 / 2

Balkany malade, le parquet général requiert sa mise en liberté

Le procès en appel de Patrick et Isabelle Balkany pour blanchiment aggravé de fraude fiscale et prise illégale d'intérêt touche à sa fin ce mercredi. Condamnés en première instance à, respectivement cinq ans de prison accompagnés de dix ans d'inégibilité, et quatre ans (sans incarcération immédiate) également assortis de dix ans loin des urnes, le couple a vu le ministère public requérir ce mardi cinq ans de prison dont un avec sursis contre le maire de Levallois-Perret, sans incarcération immédiate, et quatre ans dont deux avec sursis contre sa femme, qui assure l'intérim à l'hôtel de ville. Là encore, on a demandé dix ans d'inégibilité contre les deux membres du binôme. Mais le clan Balkany est suspendu ce mercredi à une autre échéance. Sur les coups de 14h30, la chambre d'appel de l'instruction doit examiner la nouvelle demande de mise en liberté de l'élu des Hauts-de-Seine. 

Celle-ci a été déposée en urgence la veille au soir par maître Romain Dieudonné, avocat de ce dernier. Elle est notamment motivée par le rapport alarmant rendu peu auparavant par un expert médecin judiciaire. Dans ce document, le médecin évoque un état de santé très dégradé, note que Patrick Balkany souffre de maladies digestives, cardiovasculaires, et ostéoarticulaires. Il déclare que l'état de Patrick Balkany appelle une hospitalisation plutôt qu'une incarcération ordinaire. S'il souligne qu'à court terme, le pronostic vital de l'homme...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi