Balkany trop en forme pour échapper à la prison ? "Une personne peut sembler en bonne santé en ayant une pathologie lourde"

Patrick Balkany a été filmé en train de danser dans les rues de Levallois-Perret lors de la fête de la musique, dimanche 21 juin.

Le déhanché de la discorde. Une vidéo montrant Patrick Balkany en train de danser lors de la fête de la musique, dimanche 21 juin, a provoqué l'étonnement de nombreux internautes et de certains médias, qui ont souligné sa forme apparente alors qu'il est sorti de prison pour raisons de santé début février. L'ex-maire de Levallois-Perret avait été placé en détention provisoire en septembre 2019, à la suite de ses condamnations pour fraude fiscale et blanchiment à quatre et cinq ans de prison ferme. Pourtant, les quelques pas esquissés par l'ancien député dans les rues de Levallois sont loin de prouver que son état s'est amélioré, ou qu'il serait compatible avec la détention. Une libération pour raisons de santé peut en effet être motivée par une insuffisance des soins en prison, lorsqu'ils sont moins adaptés que ceux disponibles à l'extérieur.

Une personne condamnée définitivement ou en détention provisoire peut être libérée lorsqu'elle est "atteinte d'une pathologie engageant le pronostic vital", ou que son état de santé "physique ou mental" est "incompatible avec le maintien en détention", indique le code de procédure pénale. Afin d'ordonner la libération, le juge doit s'appuyer sur une expertise médicale, ou sur un simple certificat en cas d'urgence. Mais il peut s'en passer pour refuser une demande déposée par le justiciable.

Lire la suite