« Balance ton post » : Naulleau raille la « censure représentée par Mélenchon »

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Pour venir dans l'émission « Balance ton post », de jeudi 11 février, Jean-Luc Mélenchon avait demandé à ce qu'Éric Naulleau ne soit pas présent pour débattre avec lui. (Photo d'illustration)
Pour venir dans l'émission « Balance ton post », de jeudi 11 février, Jean-Luc Mélenchon avait demandé à ce qu'Éric Naulleau ne soit pas présent pour débattre avec lui. (Photo d'illustration)

Jean-Luc Mélenchon, un poil capricieux ? Éric Naulleau était invité, vendredi 12 février au soir, à revenir sur son éviction, la veille, de l'émission Balance ton post sur C8, dont l'invité était le patron de La France insoumise. Sur le plateau de Touche pas à mon poste, le chroniqueur n'a pas caché son aversion pour le leader politique qui avait posé comme seule condition à sa venue sur C8 de ne pas avoir affaire à Éric Naulleau. Une demande que l'intéressé a trouvée au final « cohérente ». Pourquoi ? « Parce que [Jean-Luc Mélenchon] tourne le dos à tout ce qu'il a été par le passé, y compris à la démocratie. Il supporte de moins en moins la démocratie. »

Lui dit ne détester personne, mais cela ne l'empêche pas de railler les agissements de l'homme politique. Après une vive altercation avec Raquel Garrido, avocate, proche de La France insoumise et de son dirigeant, Éric Naulleau a manqué de peu de quitter le plateau, mais s'est finalement ravisé. « La France insoumise se répartit entre la censure représentée par Jean-Luc Mélenchon [?] et par Raquel Garrido qui représente ici le mensonge », a lancé sèchement le journaliste.

À deux doigts d'une altercation physique ?

Face aux accusations de Jean-Luc Mélenchon qui a évoqué une certaine agressivité à son encontre de la part du chroniqueur, Éric Naulleau a simplement répondu qu'il lui était arrivé d'envoyer des messages « critiques » sur les réseaux sociaux, mais nullement de s'être montré agressif. Il a d'ailleu [...] Lire la suite