Balance Ton Influenceur : Amaru, Arthur Lombard... des créateurs accusés de comportements problématiques et toxiques

Quelques jours après avoir vu le monde de YouTube être secoué par des accusations de violences sexuelles et psychologiques portées par 8 femmes à l'encontre du vidéaste Léo Grasset (Dirty Biology), ce sont les univers de Twitch et de TikTok qui se retrouvent aujourd'hui bousculés.

Amaru accusé de comportements problématiques

Ce jeudi 30 juin 2022, 4 ans après la naissance du mouvement Balance Ton YouTubeur, le hashtag #BalanceTonInfluenceur a fait son apparition sur Twitter et a vu de nombreux internautes - des femmes pour la plupart, dénoncer les comportements déplacés, scandaleux, voire répréhensibles, de la part de différentes stars des réseaux sociaux, à commencer par Amaru.

Connu du public pour ses lives organisés sur sa chaîne Twitch, Amaru - Elias de son vrai nom, est aujourd'hui accusé d'avoir eu des discussions problématiques avec au moins deux mineures. Captures d'écran à l'appui, une certaine Héléna affirme notamment que le streameur aurait sauvegardé sur son téléphone une photo d'elle sans son consentement alors même qu'elle n'avait que 17 ans. Puis, après avoir été accusé d'être un "pervers pédophile", il lui aurait écrit ceci : "Ton âge c'est pas mon problème. T'as qu'à pas être bonne". De son côté, une autre jeune femme (qui reste anonyme) assure quant à elle qu'il aurait découvert et téléchargé ses nudes via un compte privé, et qu'il les aurait partagés à son entourage...

Lire la suite


À lire aussi

Nikola Lozina accusé de racisme, un employé d'un restaurant asiatique balance "c'est dégueulasse"
Alix répond à Illan et accuse les prod : "vous protégez ce genre de comportement"
Cole Sprouse dénonce le comportement toxique des fans de Riverdale : "C'est très difficile"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles