Une balade (virtuelle) sur les pas d'Agnès Varda, rive gauche à Paris

Matteu Maestracci
·1 min de lecture

Une promenade dans le Paris de la cinéaste Agnès Varda. C'est ce que propose Juliette Dubois, créatrice du concept "Ciné-balade", dimanche 28 mars à 17h. Lundi marquera les deux ans de la disparition de la réalisatrice française. Juliette Dubois anime ces "ciné-balades" depuis 2011 et il s'agit habituellement de visites guidées sur de célèbres lieux de tournage parisiens, ponctuées d'extraits de films montrés sur tablette. Mais en raison du Covid-19, c'est désormais en ligne que tout se passe. Pour cet événement, la créatrice s'associe donc avec la plateforme de cinéma en ligne "La 25e heure" et propose une projection de film suivie d'une promenade en ligne.

Pour une parfaite immersion dans l'oeuvre et le Paris d'Agnès Varda, quoi de mieux que de commencer par regarder Cléo de 5 à 7 ? Ce film de 1962, peut-être le plus beau de la réalisatrice, est une véritable déclaration d'amour à la rive gauche parisienne, en particulier le quartier Montparnasse et le parc Montsouris où vivaient la cinéaste.

Des anecdotes de tournage

C'est après le visionnage du film que commence la balade virtuelle avec Juliette Dubois, sur les lieux emblématiques d'Agnès Varda. La cinéphile raconte : "'Agnès Varda aimait beaucoup se donner des contraintes. Pour 'Cléo de 5 à 7', elle avait branché un cable de 90 mètres chez elle, dans sa maison de la rive gauche de Paris, et elle ne pouvait pas aller au-delà de cette longueur pour alimenter ses appareils. C'est donc un film de voisinage."

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi