"Le bal des opinions", la chronique d'Anne Roumanoff

·1 min de lecture

La réouverture des restaurants

Les optimistes : "Génial! On va enfin rouvrir. Je prépare une nouvelle carte. Tellement heureux d'avoir le droit d'exercer à nouveau mon métier! Le click & collect, c'est bien, mais s'asseoir à la table d'un restaurant, c'est tellement mieux."
Les pessimistes : "Profitez-en parce que vous allez voir que quand le virus indien va débarquer en France, ils vont tout refermer vite fait."
Les râleurs : "Je n'ose pas y croire, j'ai peur de me réjouir encore une fois pour rien. Et les restaurants sans terrasse, ils vont faire comment pour s'en sortir?"
Les émerveillés : "J'ai trop envie d'aller boire un café à 7 euros en terrasse à Paris au milieu des pots d'échappement."

La réouverture des salles de spectacle

Les optimistes : "Enfin on a des dates! Enfin, on peut se projeter! Si ça se trouve, le Festival d'Avignon pourra avoir lieu!"
Les pessimistes : "Cette épidémie va avoir de grosses séquelles sur le monde du spectacle."
Les râleurs : "Sérieusement, qui peut croire qu'on puisse faire des spectacles avec 35% de la jauge et s'en sortir économiquement?"
Les émerveillés : "Ce jour-là, le matin, je retournerai au musée puis j'irai au spectacle ensuite et je crois que je pleurerai d'émotion."

Lire aussi - "Questions de printemps", la chronique d'Anne Roumanoff

L'ouverture de la vaccination à tous

Les optimistes : "Bientôt on sera tous vaccinés et tout ça ne sera plus qu'un mauvais souvenir!"
Les pessimistes : "Les vaccins ne protègent pas contre les variant...


Lire la suite sur LeJDD