Baisse des ventes de cigarettes : "La diminution est forte car la hausse des taxes a été accompagnée d'autres mesures"

franceinfo
Le tabacologue Bertrand Dautzenberg a réagi sur franceinfo à la baisse des ventes de cigarettes en France en 2018.

"La diminution est très forte parce que cette fois la hausse des taxes a été accompagnée d'autres mesures" a estimé jeudi 10 janvier sur franceinfo le professeur Bertrand Dautzenberg, tabacologue à Paris et secrétaire général de l’Alliance contre le tabac. Les ventes de cigarettes en France ont nettement reculé en 2018, avec 40,23 milliards de cigarettes livrées aux buralistes dans l'Hexagone, contre 44,36 milliards en 2017, soit un recul de 9,32% en volume.

franceinfo : Qu'est-ce qui explique cette baisse ? C'est uniquement la hausse du prix du tabac ?

Bertrand Dautzenberg : La diminution est très forte parce que cette fois la hausse des taxes a été accompagnée d'autres mesures, en particulier le fait que les substituts nicotiniques sont maintenant remboursés, il n'y a plus à les payer quand on va chez le pharmacien. Surtout, ils apparaissent comme des médicaments efficaces puisqu'ils sont remboursés pour "service médical important", et évalués par les autorités de santé. Et donc, les gens se sentent plus aidés pour arrêter de fumer. Le vapotage joue également un rôle important. Chez les jeunes en particulier, le vapotage ringardise le tabac. Mais il reste encore beaucoup de chemin à faire. La France est partie de l'avant-dernière position en matière de tabagisme en Europe, il y a quelques années.

Cela veut peut-être dire aussi que la consommation de tabac sort des radars, avec la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi