Baisse surprise du chômage aux Etats-Unis : "un grand jour" pour George Floyd selon Donald Trump

Donald Trump s’est réjoui des bons (et surprenants) résultats économiques, lors d’une conférence de presse donnée depuis la Maison Blanche ce vendredi 5 juin. Mais cette conférence aura été marquée par un raccourci surréaliste avec les manifestations qui ont lieu dans le pays depuis la mort de George Floyd.

C’est une surprise : le chômage est en baisse outre-Atlantique malgré la pandémie du coronavirus. Donald Trump s’en est réjoui, lors d’une conférence de presse donnée depuis la Maison Blanche ce vendredi 5 juin. Mais cette conférence aura été marquée par un raccourci surréaliste avec les manifestations qui ont lieu dans le pays depuis la mort de George Floyd, cet Afro-Américain étouffé par un policier blanc à Minneapolis, le lundi 25 mai dernier.

Alors que les analystes prévoyaient un chômage avoisinant les 20 %, l’économie des Etats-Unis, bien que (très) fortement mise à mal par la pandémie de covid-19, a déjoué tous les pronostics au mois de mai : d’après les données fournies ce vendredi par le département du Travail, elle a créé 2,5 millions d’emplois et a permis une diminution du taux de chômage à 13,3 %. Dans une conférence de presse animée depuis la Maison Blanche, Donald Trump s’est félicité de ces résultats.

2,5 millions d’emplois créés en mai 

Les premières réouvertures de restaurants et de commerces ont donc permis aux Etats-Unis de vivre un début de ce qui semble être un redressement. Le président américain s’est glorifié de ces chiffres surprenants lors de sa conférence de presse. Mais ce n’est pas véritablement ce que l’on retiendra de cette déclaration. Donald Trump a profité de cette conférence pour faire un rapprochement surréaliste avec les mouvements de contestations massifs que traverse le pays actuellement, après la mort de George Floyd. 

“J’espère que George nous regarde de là-haut”

Jusqu’ici, on constatait le silence de Donald Trump face aux maux dénoncés par les manifestants. Lors de cette conférence, le président américain a fait un rapprochement inattendu entre les bonnes nouvelles économiques et George Floyd : “J'espère que George nous regarde de là-haut en pensant que ce qui arrive au pays est grandiose. C'est un grand jour pour lui, c'est un grand jour pour tout le monde" a-t-il dit.