En baisse dans les sondages, Pécresse attaque "les produits sondagiers" et défend sa "crédibilité"

·1 min de lecture
Valérie Pécresse à Paris le 5 octobre 2021  - GEOFFROY VAN DER HASSELT © 2019 AFP
Valérie Pécresse à Paris le 5 octobre 2021 - GEOFFROY VAN DER HASSELT © 2019 AFP

Le dernier sondage Harris Interactive pour Challenges diffusé ce mercredi a un goût amer pour Valérie Pécresse. Elle y perd à la fois 3 points depuis la rentrée pour être aujourd'hui à 11% des intentions de vote. La droite s'éloigne encore un peu d'une éventuelle qualification au second tour puisqu'Eric Zemmour y est désormais qualifié au second tour face à Emmanuel Macron.

Crédibilité et propositions

La présidente de la Région Ile-de-France croit encore à ses chances de gagner le Congrès des LR pour être désignée candidate de la droite en 2022. C'est en tout cas le message qu'elle a passé ce matin, en égratignant au passage la probable candidature du polémiste, sans toutefois le nommer.

"Cela fait vingt ans que je fais de la politique. Il y a des produits sondagiers et des produits électoraux en politique. Les produits électoraux, ceux pour qui on vote à la fin, c'est ceux qui ont la crédibilité, des solutions, des propositions pour le pays", a ainsi jugé l'ancienne ministre de l'Enseignement supérieur.

Haro sur l'immigration

Alors qu'elle a présenté mardi son projet de de loi référendaire sur l'immigration et que la droite a multiplié ces dernières semaines les sorties sur le sujet pour contrer l'essayiste, Valérie Pécresse a tenu à défendre son positionnement.

"A tous ceux qui disent zéro immigration, je réponds que ce n'est pas possible. Mais on peut passer d'une immigration subie, comme avec Emmanuel Macron qui ne contrôle rien à une immigration contrôlée comme le font les Canadiens", a encore expliqué la candidate.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles