La baisse du prix du carburant va t-elle durer cet été ?

Si vous vous rendez souvent à la pompe, vous savez que le prix du carburant reste très élevé.

Le carburant en légère baisse

Et pour cause, depuis le début de la guerre en Ukraine, les tarifs a la pompe ont très fortement grimpé, en raison de la crise géopolitique, mais pas seulement. Mais cependant, depuis le 12 avril, les automobilistes français ont observé une baisse notable des prix du carburant. En l'espace d'un mois, l'essence a diminué d'une dizaine de centimes par litre, offrant un soulagement bienvenu aux consommateurs. Le prix moyen du sans-plomb 95 est désormais de 1,81 euro par litre, tandis que le diesel se situe quand à lui plutôt à 1,67 euro par litre. Cette tendance à la baisse qui se traduit concrètement par une réduction significative du coût de remplissage des réservoirs, et donc une légère hausse du pouvoir d’achat des conducteurs. En avril, le plein coûtait environ 90 euros en moyenne. Aujourd'hui, en juin, la même quantité de carburant coûte environ 84 euros, soit une économie de six euros. Deux raisons principales expliquent cette baisse des prix du carburant. Premièrement, la demande mondiale de pétrole a connu une diminution.

Une baisse durable ?

Deuxièmement, les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, bien que toujours présentes, n'ont pas eu l'impact redouté sur la production de pétrole. Les prévisions pessimistes concernant des interruptions massives de l'approvisionnement ne se sont pas réalisées, permettant ainsi aux prix de rester relativement bas. Cependant, cette tendance à la baisse pourrait être de courte durée. Les experts avertissent que le prix des carburants pourrait repartir à la hausse...Lire la suite sur Autoplus