Publicité

« La baisse de la natalité est rassurante », affirme Sandrine Rousseau

En 2023, 678 000 bébés sont nés en France, selon l’Insee. Un nombre qui avait rarement été aussi bas depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ainsi, lors de sa conférence de presse mardi 16 janvier, Emmanuel Macron avait annoncé deux mesures principales pour relancer la natalité en France : un « congé de naissance » de six mois, mieux rémunéré et plus court que le congé parental actuel qui peut aller jusqu’à trois ans, et un « grand plan de lutte contre l’infertilité ».

À lire aussi [Albert] Réarmement démographique : pour que la France reste la France !

Si la députée écologiste Sandrine Rousseau avait vivement critiqué jeudi, sur TF1, le souhait d'Emmanuel Macron de relancer la natalité en France, rappelant que « les utérus des femmes ne sont pas une affaire d'État (...) (et que) chaque femme est libre de choisir de faire des enfants ou de ne pas en faire », elle a poursuivi dans ce sens, ce lundi, au micro de Sud Radio : « Je vais vous dire et ça va être choquant, mais la baisse de la natalité fait partie des variables qui sont rassurantes. » Interrogée sur le fait de mettre en place ou non une « politique familiale », Sandrine Rousseau a ainsi répondu : « On n'a pas besoin, pour notre système économique, d'avoir plus d'enfants et je le dis en tant qu'économiste. »

La cheffe des Écologistes, Marine Tondelier, était également allée dans le sens de sa collègue après la conférence de presse du chef de l'État : « Ce n'est pas parce qu'Emmanuel Macron va crier q...


Lire la suite sur LeJDD