La baisse du débit sanguin, une piste pour comprendre le développement de la maladie d’Alzheimer

RECHERCHE - Des chercheurs français et américains viennent de montrer l’importance du débit sanguin de très petits vaisseaux dans les premières phases du développement de la maladie d’Alzheimer. Et ils ont trouvé le moyen d’éviter qu’ils se bouchent

RECHERCHE - Des chercheurs français et américains viennent de montrer l’importance du débit sanguin de très petits vaisseaux dans les premières phases du développement de la maladie d’Alzheimer. Et ils ont trouvé le moyen d’éviter qu’ils se bouchent

Aujourd’hui, près de 900.000 personnes en France souffrent de la maladie d’Alzheimer. Au quotidien, cette pathologie dégénérative se traduit par des pertes de mémoire ou encore des difficultés à exécuter des tâches courantes.

Autant de symptômes dus, notamment, à la présence de plaques amyloïdes entre les neurones. Ces dernières années, de nombreux scientifiques ont planché sur les moyens de limiter leur développement dans le cerveau.

Des chercheurs toulousains de l’Institut de mécanique des fluides (CNRS-Université Paul Sabatier-INP) et de l’Université Cornell ont décidé d’explorer une autre piste pour expliquer le développement de la maladie.

Réunis au sein du projet de recherches BrainMicroFlow, ils ont scruté de très très près le débit sanguin cérébral, connu pour être plus faible chez les patients. Une anomalie qui intervient bien avant le développement des plaques amyloïdes.

Dans leur laboratoire, ils ont pu découvrir l’origine du problème. Appelés neutrophiles, ces globules blancs adhèrent aux parois des capillaires du cortex cérébral, jusqu’à en bloquer le flux sanguin.

Les souris ont récupéré leur capacité

« Nous n’avons pas détruit les neutrophiles, mais nous les avons empêchés de s’accrocher aux parois. Cela a permis aux souris de retrouver très vite leur capacité », explique Sylvie Lorthois, de l’Institut de mécanique des fluides de Toulouse, (...)
Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Montpellier: Le CHU teste un casque qui pourrait peut-être soigner la maladie d'Alzheimer
Alzheimer: Un examen ophtalmologique pourrait permettre de détecter la maladie
AUDIO: «Minute Papillon!»: L'intelligence des animaux à sa journée mondiale, des nano-sondes pour comprendre le cerveau