Baisé forcé de Pierre Ménès à Francesca Antoniotti : Estelle Denis était "gênée et furieuse" à l'époque, selon un collaborateur

·1 min de lecture

Depuis la diffusion ce dimanche 21 mars du documentaire consacré aux violences sexistes envers les femmes dans le milieu du journalisme sportif Je ne suis pas une salope je suis une journaliste de Marie Portolano sur Canal+, Pierre Ménès est au coeur d'une vive polémique. En cause, la suppression par la chaîne d'un extrait où le consultant était mis en difficulté par la réalisatrice, lui rappelant qu'il avait à une époque jugé utile de lui soulever la jupe devant des collègues. Attaqué tout le week-end sur les réseaux sociaux, il a aussi été confronté à d'autres passages exhumés sur Twitter, où l'on peut le voir embrasser de force des collègues, comme Isabelle Moreau sur le plateau du Canal Football Club, ou encore Francesca Antoniotti dans Touche pas à mon sport, en 2016.

À l'époque, sur le plateau de l'émission, il avait évoqué un "pari en loges", avant de se jeter sur la chroniqueuse, provoquant le malaise visible de la présentatrice, Estelle Denis. Une agression vite oubliée alors, mais sur laquelle les protagonistes sont revenus ces dernières heures. Invités sur le plateau de Touche pas à mon poste ce lundi 22 mars, Francesca Antoniotti et Pierre Ménès ont pu donner leur version des faits et s'expliquer. Si elle confie n'avoir pas considéré ce baiser forcé comme une agression à l'époque, la chroniqueuse parle d'une humiliation : "Parfois dans ce métier-là, en tant que journaliste sportive, on se retrouve à être humiliée parce qu’il y a des mots qui sont blessants, il y a certains (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Pierre Ménès acculé après les accusations de sexisme et de harcèlement : "Je suis au fond du trou"
Jean Castex a-t-il été "mal vacciné" ? Ce détail au moment de la piqûre qui intrigue les médecins
"Un système à combattre" : Marie Portolano sort du silence et appelle à ne pas réduire le problème du sexisme à Pierre Ménès
"C'est pas un smack qui va te salir non plus" : Pierre Ménès s'emporte contre Isabelle Moreau dans une nouvelle séquence coupée du film de Marie Portolano
Roselyne Bachelot placée sous "oxygénothérapie renforcée" au lendemain de son hospitalisation