Un gendarme soupçonné d'avoir abattu sa compagne avant de retourner l'arme contre lui

·1 min de lecture
Drame dans la gendarmerie nationale (illustration Getty Images)
Drame dans la gendarmerie nationale (illustration Getty Images)

Une dispute a tourné au drame dans la caserne de gendarmerie de Bailleul, près de Lille. Des coups de feu ont été tirés, la femme d’un gendarme est morte, celui-ci est dans un état critique.

Il est autour de 22 heures, jeudi soir, quand plusieurs coups de feu résonnent dans la nuit bailleuloise. Ils proviennent d’un logement de fonction dans la caserne de gendarmerie, rue de la Gare. Lorsque les policiers arrivent sur place, le pire est confirmé : une femme et un homme sont étendus au sol. Il est gendarme, elle était sa compagne, rapporte La Voix du Nord.

Féminicide et tentative de suicide ?

La femme, âgée d’une quarantaine d’année, ne pourra être réanimée par les secours. Quant à l’homme, 45 ans, il est grièvement blessé, son pronostic vital engagé. Il a été transporté à l’hôpital. De sa survie dépendront les réponses aux questions qui entourent le drame.

Selon les premiers éléments de l’enquête, tout serait parti d’une dispute dans le couple. Des cris ont été entendus, et puis le ton serait monté jusqu’à l’irréversible : l’homme tire, tue sa concubine, avant de retourner l’arme contre lui. Une version qui devra être précisée et confirmée, ou non, par la section de recherches de la gendarmerie. Le procureur de la République de Dunkerque s’est rendu sur les lieux du drame dès sa la nuit dernière.