Baignades : la préfecture maritime de la Méditerranée appelle à la vigilance

·1 min de lecture

"N’oubliez pas votre bouée en mer !" C’est un appel très sérieux que lancent les sauveteurs en mer alors que les vacances battent leur plein. Un matelas pneumatique laissé dans les vagues ou une bouée licorne abandonnée à l’écume peuvent déclencher des opérations d’urgence car elles sont parfois synonymes de noyades. Au micro d’Europe 1, Christine Ribbe, porte-parole de la préfecture maritime de la Méditerranée, appelle à la vigilance.

Hélicoptères, marins : les moyens mobilisés sont importants

"Pas plus tard que vendredi, sur un matelas pneumatique un petit peu volumineux, on a déclenché des moyens de la SNSM, des marins pompiers de Marseille, l’hélicoptère de la sécurité civile", raconte-t-elle. "Et tout ça pour rien ! Ces moyens peuvent être utiles à d’autres qui sont réellement en difficulté."

 

>> Gastronomie, musique, tourisme : découvrez ici tous nos sujets de l’été !

Car chaque action en mer entraîne le déploiement d’importants moyens. En ce moment, avec les vacances, ce sont plus de 200 opérations par semaine qui sont déclenchées pour sauver des vies ou des biens, explique Christine Ribbe. 

 

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Plus de 200 opérations par semaine

"Ça nécessite du temps ou de l’attention. Toute l’attention portée à un coup de fil qui est faux, c’est du temps qu’on ne passe pas avec une autre personne qui peut-être en réellement détresse", s’alarme la porte-parole de la préfecture maritime de la ...


Lire la suite sur Europe1