Bahreïn : Un détenu meurt du Covid-19, les ONG appellent à une libération massive

·1 min de lecture

PANDÉMIE - Des dizaines de prisonniers ont été libérés en avril face à la menace sanitaire du coronavirus

Hussein Barakat, un détenu condamné à la prison à vie, est mort ce mercredi du Covid-19 au Bahreïn. Le décès de cet homme de 48 ans survient dans un contexte de recrudescence des infections et des décès dus à la pandémie dans le royaume.

Le ministère de la Santé a confirmé l’information dans un communiqué, précisant que l’état du détenu « avait nécessité son placement sous respirateur ces derniers jours ». Le quadragénaire, qui était hospitalisé depuis quelques jours, avait été vacciné en février, avec une dose de rappel en mars.

Un risque sanitaire lié au Covid-19

Depuis plusieurs mois, les ONG appellent à la libération des prisonniers politiques au Bahreïn face aux risques sanitaires liés à la pandémie de coronavirus. Selon l’Institut bahreïni pour les droits et la démocratie (BIRD), basé à Londres, la mort du détenu « aurait pu être évitée si le gouvernement avait tenu compte des appels à libérer les prisonniers politiques ».

Hussein Barakat avait été condamné en 2018 à la prison à vie pour appartenance à une « cellule terroris(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
G7 : Des célébrités réclament des dons de vaccins contre le Covid-19 aux pays pauvres
Coronavirus à Venise : La lagune rouverte aux croisières sur fond de polémique
Vaccination aux Etats-Unis : Un joint offert dans l'Etat de Washington