Bagdad : trois attentats font des dizaines de morts

Trois attentats distincts se sont déroulés, mardi 17 mai, à Bagdad. Le bilan s'élève pour l'heure à au moins 63 morts et plus d'une centaine de blessés.

Mardi noir à Bagdad. Trois attentats ont fait au moins 63 morts et plus de 100 blessés dans la capitale irakienne, selon l'AFP qui cite des sources médicales et policières. Dans le quartier nord d'Al Chaab, un kamikaze s'est fait exploser sur un marché, tuant 38 personnes et faisant 70 blessés. A la télévision irakienne, un porte-parole du Commandement opérationnel de Bagdad a fait savoir que le kamikaze avait actionné un gilet d'explosifs au même moment où une bombe, préalablement déposée, explosait.

L’ombre de Daesh

Dans le faubourg voisin de Sadr City, à majorité chiite, 19 personnes sont mortes et 17 autres ont été blessées. Dans le sud de la capitale, à Al Rachid, c'est l'explosion d'une voiture piégée qui a conduit six personnes à la mort.

Pour l'heure, les attentats n'ont pas été revendiqués. Mais les regards se tourner vers l'autoproclamé Etat islamique qui s'était déjà attribué la paternité des attaques qui, la semaine dernière, faisaient une centaine de morts autour de Bagdad.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles